Blog Voyage > Préparer son voyage en 12 étapes

Préparer son voyage en 12 étapes

par Pidgy

Vous souhaitez préparer votre voyage au mieux pour ne pas qu’il se transforme en périple ? Vous souhaitez bien voyager, voyager moins cher et gérer au mieux votre budget ?

Sur notre blog voyage, on vous guide pour que vous sachiez comment préparer et comment organiser un voyage au mieux !

Avant de partir à l’étranger, mieux vaut bien préparer son voyage pour ne rien oublier et bien organiser ses préparatifs pour éviter les mauvaises surprises.

Ce n’est pas toujours évident et c’est souvent un casse-tête. Mais, grâce à ce guide général très complet, vous aurez une meilleure idée des éléments à vérifier sur votre check list avant de partir à l’aventure !

De la sélection de la destination, en passant par l’optimisation de votre budget voyage, jusqu’à votre arrivée sur place, retrouvez nos précieux conseils pratiques et informations essentielles pour organiser votre prochain voyage au meilleur prix !

1. Choisir la destination

carte où partir préparer voyage

Choisir le lieu de son voyage est la première étape dans la préparation d’un tour du monde ou d’un simple séjour. Voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix.

  • S’informer sur la destination : Si vous êtes en panne d’inspiration et que vous cherchez des idées voyages, consultez notre carnet de voyage.
  • Définir quel budget allouer : Le montant alloué à votre voyage est important pour déterminer le lieu de votre prochain séjour. En effet, le coût de la vie diffère d’un pays à l’autre.
  • Déterminer la durée du séjour : Si vous disposez de peu de temps, préférez plutôt des destinations proches à celles situées à l’autre bout du monde. En effet, la part du budget allouée à vos billets d’avion serait trop importante par rapport au reste des activités.
  • Faire parler ses envies : Demandez-vous si vous préféreriez partir en voyage dans un endroit plutôt calme ou animé. Voulez-vous partir en vacances à la meilleure période ? Faites attention car les prix pratiqués seront beaucoup plus élevés en haute saison qu’en basse saison.
  • Surveiller la météo pour la période de voyage désirée : Renseignez-vous sur les caractéristiques de chaque saison. Y-a-t-il des risques d’orage ou fait-il beau en général ?
  • Connaître l’état de guerre des pays avec la France : Pour ce faire, consultez le site du Ministère des Affaires Étrangères. Vous saurez alors si vous pouvez partir l’esprit tranquille.
  • Se renseigner sur les formalités avant d’entrer dans le pays : Faut-il obtenir un visa touristique ? Si oui, combien de temps cela prend-t-il ? Des vaccins sont-ils nécessaires ?
  • S’informer sur les moyens de transport disponibles sur place : La ville dispose-t-elle de transports en commun ? Pouvez-vous louer une voiture ?

2. Réserver le moyen de transport

avion air france mini europe

En fonction de votre budget et de la distance à parcourir, vous pouvez choisir d’arriver à destination de différentes manières.

L’avion est le moyen de transport privilégié des voyageurs. Grâce à un comparateur de vols comme Skyscanner, réservez votre billet d’avion au meilleur prix.

Néanmoins, gare au prix du billet alléchant de certaines compagnies aériennes low-cost qui vous feront payer d’autres services comme l’ajout d’un bagage. Par ailleurs, nous vous conseillons d’atterrir dans un aéroport à proximité de votre destination ou au moins bien desservi. Tenez également compte du décalage horaire pour choisir votre heure de vol. Enfin, demandez-vous s’il serait préférable de choisir un vol direct ou un vol avec escale(s). En effet, la première option est un petit peu plus chère.

Pour ceux qui préfèrent voyager en Europe à moindres coûts, pourquoi ne pas vous laisser tenter par le train ou le bus ? Vous pouvez consulter le site OUI.sncf pour réserver votre billet de train à destination de nombreuses villes européennes. Si c’est en bus que vous souhaitez voyager, rendez-vous sur le site Ouibus.

Enfin, mentionnons la voiture que l’on retrouve souvent dans l’idée de faire un road trip. Il est possible de prendre sa voiture personnelle, d’utiliser un véhicule de location ou encore de pratiquer le co-voiturage. Si l’une des deux dernières options vous attire, des comparateurs tels que liligo, kayak ou blablacar peuvent vous aider à trouver la meilleure offre au meilleur prix.

3. Se renseigner sur les documents nécessaires pour votre voyage

La page Conseils par pays/destination du Ministère des Affaires Étrangères constitue une mine d’informations sur les formalités administratives. Il vous suffit de cliquer sur le continent puis le pays choisi et vous accéderez à sa fiche complète. Vous trouverez notamment l’onglet Entrée/Séjour qui vous indiquera les documents dont vous aurez besoin en fonction de la durée de votre voyage, un incontournable pour bien préparer son voyage.

En règle générale, si vous voyagez dans l’Union européenne, au sein de l’espace Schengen, votre carte d’identité sera amplement suffisante. En dehors de l’Union, seul le passeport tiendra lieu de document d’identité. N’oubliez pas que selon la durée de votre séjour, une demande de visa peut être nécessaire. Sachez également que certains pays hors Union européenne peuvent refuser l’entrée de voyageurs dont la validité du passeport est inférieure à une période donnée. Par exemple, les autorités thaïlandaises exigent un passeport encore valide 6 mois après l’entrée sur le territoire.
Nous vous invitons aussi à consulter le site de l’ambassade du pays dans lequel vous souhaitez vous rendre. Vous disposerez ainsi de l’intégralité des informations avant de partir.

4. S’occuper des démarches de santé

La santé en voyage est un aspect essentiel.

Vous comptez partir en Europe ? Nous vous conseillons de commander votre carte européenne d’assurance maladie directement depuis votre espace Ameli. De cette façon, vous bénéficierez d’une prise en charge médicale si nécessaire. Pensez à faire un tour sur la page Vacances à l’étranger de la Sécurité sociale pour plus d’informations.

À l’inverse, si vous avez prévu de voyager en dehors de l’Europe, nous vous recommandons de souscrire une assurance voyage qui couvrira une partie de vos frais de santé en cas de besoin. Il faut dire que dans certains pays, les prix d’une simple consultation sont exorbitants !


Enfin, renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays dans lequel vous vous rendrez car il est possible que vous deviez vous faire vacciner ! Encore une fois, référez-vous à la page du Ministère des Affaires Étrangères du pays en question et consultez l’onglet Santé.

5. Réserver l’hébergement

hotel hebergement

Sachez qu’il existe toutes sortes d’hébergements, pour tous les goûts et surtout tous les budgets. Se prélasser dans un hôtel, dormir en pleine nature dans un camping ? Louer l’appartement d’un particulier grâce au concept Airbnb, dormir chez l’habitant grâce au couchsurfing et la guesthouse ? Ou encore profiter des auberges de jeunesse ? Il y a forcément un type d’hébergement fait pour vous !

Pour ceux qui préfèrent les hôtels, nous vous recommandons d’utiliser Booking afin de réserver votre hôtel au meilleur prix. Surveillez en particulier les offres de rêve pour faire des économies. Et prenez-vous y à l’avance pour profiter pleinement d’un large choix d’hôtels selon votre budget. Prenez compte de la proximité de l’hôtel avec l’aéroport, les lieux d’intérêts et tenez également compte des commentaires laissés par d’anciens clients !

6. Définir l’itinéraire

Tout d’abord, vous pouvez vous inspirer de notre blog de voyage afin de lister des endroits susceptibles de vous intéresser. Repérez ensuite les différentes étapes de votre voyage sur une carte et vérifiez que l’itinéraire est faisable en calculant le temps de trajet entre chacune.

Nous vous conseillons d’utiliser un tableur pour répertorier les activités, les lieux, les moyens de transport et le temps de trajet nécessaire entre toutes les étapes pour chaque jour de votre séjour, c’est chronophage mais nécessaire pour préparer son voyage au mieux.

Soyez flexibles et pensez à prévoir des moments de liberté en cas d’imprévus. En effet, un programme trop strict peut nuire au bon déroulement de votre voyage !

7. Organiser les déplacements sur place

Une fois l’itinéraire tracé sur votre carte, il ne vous reste plus qu’à décider des moyens de transport que vous utiliserez durant votre voyage. C’est primordial lorsque l’on veut préparer son voyage de manière optimale. Comme dit précédemment, si vous arrivez par avion, assurez-vous d’être en mesure de rejoindre votre hébergement ou première étape de votre séjour.

Vous trouverez assez souvent des comptoirs d’agences de location de voiture dans les aéroports telles que Europcar en France.

Peut-être y-a-t-il des réseaux de transport en commun que vous pourrez emprunter ? Pensez à garder une trace de vos décisions, ce sera bien plus facile de vous y retrouver.

Si vous prenez la voiture, nous vous conseillons de calculer le temps de trajet pour chaque étape mais aussi de vérifier la consommation de carburant et le prix. Selon la station essence où vous ferez le plein, le coût est susceptible de grimper en flèche. Prudence donc !

8. Préparer ses bagages

Préparer son voyage

Selon nous, la meilleure façon de préparer son voyage est de s’y prendre bien à l’avance. Cela vous permettra d’ajouter les affaires dont vous aurez besoin au fur et à mesure et d’éviter des oublis. Emportez des vêtements adaptés au climat de votre destination et aux activités que vous avez prévues.

Par exemple, si vous comptez faire de la randonnée au printemps, vous vous équiperez de bonnes chaussures de marche, de vêtements plutôt amples pour faciliter les déplacements sans avoir trop chaud.

Surtout, ne mettez dans la valise que l’essentiel car vous risquez de vous encombrer inutilement. Pensez aux souvenirs que vous seriez susceptibles de ramener, alors faites de la place !

Par ailleurs, vous pouvez opter pour différentes façons d’emporter vos affaires. Certains sont minimalistes et portent seulement un sac à dos, idéal sur de longues distances de marche. D’autres jetteront leur dévolu sur un sac de voyage.

Le plus souvent, on aura tout de même une ou des valises qu’on laissera dans son hébergement en journée, et un autre sac (de voyage ou à dos) pour partir en exploration.

Quel que soit le choix que vous ferez, renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne sur les dimensions autorisées de vos bagages en cabine et de vos bagages en soute.

9. Changer de devise

Malheureusement, les pays du monde n’utilisent pas tous la même devise. Ceux de la zone euro ont comme monnaie commune l’euro et vous pourrez payer dans cette monnaie sans problème.

Pour les autres, nous vous recommandons de vous informer au préalable sur le taux de change grâce à des convertisseurs en ligne tels que Xe.com. Cela vous aidera notamment à avoir une idée du montant de vos dépenses en euro pour définir votre budget moyen et de la quantité d’argent à changer en liquide. Prenez tout de même garde aux frais de change qui pourraient diminuer le montant final dont vous disposerez.

Pour l’échange de devise, vous pouvez vous tourner vers une banque ou un bureau de change. Autrement, retirez une fois sur place directement aux distributeurs ou bureaux de change dans la devise désirée. Dans les deux cas, attention aux taux proposés qui diffèrent d’un établissement à un autre !

10. S’informer sur les options de sa carte bancaire

Pratique, la carte bancaire vous sert à régler vos diverses dépenses sur place mais aussi à retirer du liquide. Elle vous évite ainsi de devoir transporter une trop grosse quantité de liquide avant de partir et de paniquer à l’idée de perdre ne serait-ce que le moindre billet !

Avant le départ, assurez-vous de disposer d’une carte à jour utilisable partout dans le monde. C’est-à-dire en général, une carte visa internationale ou une Eurocard Mastercard.

Sachez que depuis le 01 juillet 2017, les frais de transaction sur les achats et retraits effectués au sein de la zone euro sont gratuits. Au pire des cas, identiques à ceux pratiqués en France.

En dehors de cette zone, les frais de transaction varient selon la banque, le pays et la devise. Comptez entre 3 à 12 € par transaction effectuée par carte bancaire. Renseignez-vous auprès de votre banque et informez votre banquier de vos déplacements.

Prenez vos précautions et munissez-vous de numéros utiles pour faire opposition en cas de vol ou de perte.

Par ailleurs, certaines banques implantées à l’international ne vous facturent pas le retrait de liquide si vous effectuez l’opération dans un de leurs distributeurs. C’est notamment le cas de HSBC. Néanmoins il peut y avoir une commission de change à payer en cas de retrait dans une autre devise. Ce qui est valable pour tout autre banque.

Enfin, renseignez-vous sur le plafond de retrait et le plafond de paiement. Le premier est autorisé sur 7 jours glissants. Le second sur 30 jours glissants. Il serait bien dommage que vous ne puissiez pas régler vos dépenses !

11. Souscrire une assurance voyage

Selon le lieu et la durée de vos vacances, il n’est pas nécessaire de souscrire une assurance voyage. En effet, si vous disposez par exemple d’une carte visa premium, certaines garanties essentielles en cas d’accident en voyage sont comprises.

Par exemple l’annulation du voyage, le retard ou la perte des bagages, le rapatriement. En outre, comme dit précédemment, voyager en Europe permet la prise en charge des frais médicaux sur présentation de la carte européenne d’assurance maladie.

Cependant, si vous voyagez hors UE, il est fortement conseillé de souscrire une assurance pour faire face aux aléas comme l’intoxication alimentaire, l’hospitalisation ou une allergie.

Enfin, dans certains pays, les frais médicaux sont bien plus élevés qu’en France. C’est notamment le cas de pays tels que le Japon ou les États-Unis où l’absence d’assurance avec volet santé peut faire mal au porte-monnaie !

12. Se renseigner sur l’utilisation d’Internet

Partir et découvrir de nouveaux recoins du monde avec accès à Internet, c’est mieux ! Ne serait-ce que pour partager nos jolies photos de beaux paysages avec nos proches ou éviter de se perdre en vadrouille !

Si votre forfait téléphonique comprend une offre Internet et que votre itinéraire se cantonne exclusivement à la France, aucun souci de ce côté-là.

Et si nous utilisons notre forfait français chez l’un de nos voisins de l’Union européenne ? Eh bien, selon l’article sur l’itinérance au sein de l’Union, depuis le 15 juin 2017, plus de frais d’itinérance à payer. Concrètement, cela signifie que vous pouvez utiliser votre forfait au tarif national, donc comme si vous vous en serviez en France. Il en va de même pour les appels et les SMS.

Attention toutefois, car l’itinérance doit être occasionnelle et non permanente. Au-delà d’un certain plafond, vous devrez vous acquitter de frais. Renseignez-vous auprès de votre opérateur et lisez bien votre contrat.

Ailleurs, l’addition risque d’être salée à cause de l’itinérance. Même les appels entrants et sortants sont facturés ! Il existe néanmoins des solutions plus abordables pour rester connectés.

Par exemple, désactiver le réseau de données sur son smartphone et se connecter au réseau Wi-Fi de son hôtel ou d’un lieu fournissant ce service. Ainsi vous aurez tout le loisir de partager vos photos de voyage sur les réseaux sociaux, appeler et envoyer des messages à vos proches.

En vadrouille, il vaut mieux disposer d’un appareil Wi-Fi portable en cas de besoin. Pensez à faire des recherches sur l’existence d’un tel service dans votre lieu de vacances. Par exemple lorsque nous sommes partis en séjour au Japon, en Asie du sud-est, nous utilisions Ninja WiFi durant nos déplacements. À noter que le site n’est disponible qu’en anglais.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un Commentaire

* En remplissant ce formulaire, vous acceptez que ce site stocke et exploite vos données personnelles.

Ce site Internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. Vous pouvez toutefois refuser. J’accepte En savoir plus