Blog Voyage > Le Château de Covasina

Le Château de Covasina

par Pidgy
Château de Covasina

Le Château de Covasina (Castellu di Covasina), ou Castellu Alemanu, est un monument aujourd’hui en ruines appartenant à la mairie de Ventiseri, en Haute-Corse. Vous pouvez également trouver l’orthographe « Coasina » qui est plus exacte au niveau de la prononciation.

Qu’est-ce que le Château de Covasina ?

Le Château de Covasina fut bâti à environ 200 mètres d’altitude. Depuis les ruines de la chapelle adjacente, on peut apercevoir l’étang de Palu. Quant à la date de construction, elle n’est pas très claire. Cependant, on estime que les façades visibles aujourd’hui dateraient du XVe au XVIIIe siècle. Si vous allez y faire un tour, vous remarquerez que certaines façades paraissent plus anciennes que d’autres. Et c’est tout à fait normal car il y a eu des ajouts au fur et à mesure des siècles. Par ailleurs, on pense qu’à l’époque romaine se tenait à sa place un oppidum romain. C’est une sorte de ville fortifiée si vous préférez.

Petite histoire

Si l’on en croit Giovanni della Grossa, un chroniqueur du XVe siècle, les origines du Château de Covasina remontent au IXe siècle. Attention, tout ce qui va suivre n’est pas factuel. Ainsi au IXe siècle, le comte Ugo Colonna eut pour mission de reconquérir la Corse au nom du pape. Celle-ci était en effet aux mains des Maures. Colonna reçut l’aide d’un certain Ganelon, neveu de celui qui aurait trahi Charlemagne à Ronceveaux, car il cherchait à se racheter. En récompense pour sa bravoure, Colonna lui remit une partie du territoire conquis où il fit construire le fameux Château de Covasina et une chapelle du nom de Chapelle San Antonio.

Voici maintenant un fait plus avéré concernant le Château de Covasina. Aux alentours de 1219, le seigneur Guglielmo della Rocca, issu de la famille des Cinarchesi, fut assassiné par ses neveux. Son épouse, Finidora, descendait de la famille des Covasinacci, qui donnèrent leur nom au château. Craignant pour la vie de ses trois jeunes enfants, elle les envoya auprès de son frère, Trufetta de Covasina, le seigneur du Château de Covasina.

Petit tour des ruines

Façade du XVIIIe siècle du Château de Covasina
Façade du XVIIIe siècle du Château de Covasina

En faisant le tour du château, vous pourrez entrer dans l’une des habitations. Selon Stéphane Orsini, animateur à la FAGEC (Fédération d’associations et groupements pour les études corses), les murs dateraient du XVIIIe siècle. Il faudra imaginer que vous vous tenez au sous-sol et que deux étages sont au-dessus de vos têtes. Impressionnant, non ?

Façade du XVe-XVIe siècle du Château de Covasina
Façade du XVe-XVIe siècle du Château de Covasina

Juste à côté de cette habitation du XVIIIe siècle se trouve une autre plus ancienne, datant du XVe-XVIe siècle. La différence est plutôt flagrante, vous ne trouvez pas ?

Ruines de la Chapelle San Michele
Ruines de la Chapelle San Michele

Juste à côté du château, vous pourrez apercevoir les ruines d’une chapelle, que l’on appelle Chapelle San Michele. Peut-être est-ce la chapelle San Antonio dont parlait Della Grossa ? À l’instar du Château de Covasina, les façades restantes datent de différentes périodes. Par exemple, on estime que le pilier droit fut posé au XVIe siècle. Les parties les plus anciennes pourraient même dater du IXe siècle !

Comment se rendre au Château de Covasina ?

Si vous n’êtes pas en Corse, vous pouvez vous y rendre via l’un des aéroports corses. Réservez dès à présent votre vol en cliquant sur ce lien.

Le Château de Covasina est situé en hauteur, ce qui signifie que vous aurez à parcourir une route de montagne. Qui dit route de montagne, dit route étroite et sinueuse comportant des épingles. Soyez donc extrêmement prudents au volant !

1. Comment rejoindre le parking ?

Itinéraire Ghisonaccia – Château de Covasina
Itinéraire Ghisonaccia – Château de Covasina

Tout d’abord, si vous venez du nord du château, comme depuis Ghisonaccia, empruntez dans un premier temps la T10 en direction de Porto-Vecchio. Une fois que vous arrivez au hameau de Mignataja, tournez à droite à la deuxième intersection en direction de Piediquerciu.

Dans le cas où vous viendriez du sud, il vous suffit de vous rendre jusqu’à Mignataja par la T10 en direction de Bastia. Puis, tournez à gauche au panneau qui indique Piediquerciu.

Suivez ensuite la route en prenant garde aux dos d’âne. Plus vous approcherez du château, plus la route deviendra étroite et sinueuse.

Parking Covasina
Parking Covasina

Ouvrez bien l’œil afin de repérer le « parking » qui se trouvera à votre droite. Il présente néanmoins des crevasses. Faites donc très attention pour ne pas abîmer votre voiture. On ne voit pas très bien sur l’image, mais il y a un petit dénivelé entre la route et le bas-côté.

2. Quel sentier de randonnée emprunter ?

Début du sentier pour le Château de Covasina
Début du sentier pour le Château de Covasina

Une fois votre véhicule stationné sans danger, dirigez-vous vers le début du sentier qui se trouve juste en face du parking. Trois gros rochers gardent l’entrée, vous ne pouvez pas la rater. C’est d’ailleurs une initiative de la mairie de Ventiseri afin de protéger les lieux de l’arrivée de 4×4.

Sentier menant au Château de Covasina
Sentier menant au Château de Covasina

Et c’est parti pour une petite randonnée d’une dizaine de minutes. Il est préférable de porter de bonnes chaussures de marche. En effet, comme vous pouvez le voir sur l’image, le sentier est plutôt rocailleux. Faites donc attention à ne pas trébucher sur les cailloux.

Par la suite, le chemin montera progressivement car le château est en hauteur. Non loin de ce dernier, vous pourrez admirer deux curiosités qui n’ont certainement pas vu le jour en même temps que le monument. Eh oui, deux carcasses de voiture ! Personne ne sait vraiment comment elles sont arrivées jusqu’ici d’ailleurs. Enfin après quelques minutes de marche, vous atteindrez le fameux Château de Covasina.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un Commentaire

* En remplissant ce formulaire, vous acceptez que ce site stocke et exploite vos données personnelles.

Ce site Internet utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. Vous pouvez toutefois refuser. J’accepte En savoir plus